Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Alexander von Humboldt : un précurseur de l’écopoétique

Abstract : L’analyse de la littérature par la place qu’y occupe la Nature ou l’étude du rôle de la littérature dans la conception et la préservation des espaces naturels ne sont pas choses nouvelles. Elles dictaient déjà l’écriture des histoires du « sentiment » de la nature qui ont fleuri en Europe dans la seconde moitié du XIXe siècle. Ce « sentiment de la nature » préside aussi à la composition du Kosmos d’Alexander von Humboldt qui, dès 1845, inscrivait au sein d’une description physique du monde l’histoire des effets de la Nature sur l’art et, corrélativement, l’histoire de la littérature descriptive. Il peut être tentant de faire du naturaliste allemand l’un des précurseurs des études contemporaines d’écocritique. Cela suppose de mesurer alors les enjeux scientifiques et politiques de la définition, par Humboldt, de ce fameux « sentiment de la nature » et de l’analyse de ses manifestations, pour éviter autant que possible l’illusion rétrospective et pouvoir, en retour, mettre en évidence les présupposés de la nouvelle école critique. La recherche d’un modèle historique ne laisse indemnes ni la source décrétée, ni l’avenir des textes qui pourraient s’inscrire dans sa lignée. Ainsi, l’hypothèse suivant laquelle Alexander von Humboldt serait non seulement l’un des inventeurs de l’écologie scientifique mais aussi l’un des précurseurs de l’écocritique conduit à observer, à l’œuvre, l’élaboration de plusieurs voies critiques possibles, touchant autant à l’histoire littéraire qu’au renouvellement des principes poétiques.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-univ-artois.archives-ouvertes.fr/hal-03771425
Contributor : Virginie Justin-Labonne Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, September 7, 2022 - 1:14:21 PM
Last modification on : Thursday, September 8, 2022 - 3:50:27 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03771425, version 1

Citation

Anne-Gaëlle Weber. Alexander von Humboldt : un précurseur de l’écopoétique. Loxias, CTEL (Centre Transdisciplinaire d'Epistémologie de la Littérature), 2016, (Re)lectures écocritiques : l’histoire littéraire européenne à l’épreuve de la question environnementale, 52. ⟨hal-03771425⟩

Share

Metrics

Record views

5