Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L’Enfant de Noé d’Éric-Emmanuel Schmitt. Un mythe venu de l’Est relu à l’Ouest de la guerre

Résumé : Dans les huit romans du « Cycle de l’invisible », Éric-Emmanuel Schmitt aborde différentes questions spirituelles. Parmi eux, L’enfant de Noé (2004) se situe durant la Seconde Guerre mondiale et met en scène un jeune garçon juif, Joseph, confié à un curé de campagne, qui cache les enfants menacés de déportation par le régime nazi dans un pensionnat catholique en Belgique. Non seulement le père Pons sauve des vies mais il a le souci de préserver également la culture qui les a vu naître, par la collecte d’objets appartenant à leurs traditions. La seule lecture de l’intrigue suffit à comprendre l’important hypotexte biblique – pour reprendre la terminologie de Gérard Genette – qui est à l’origine du roman. Il s’agira d’analyser l’étroite relation qui s’établit entre l’œuvre moderne et la péricope de la Genèse (Gn 6–9), entre la catastrophe naturelle déclenchée par Dieu et le déluge de haine engendré par la folie idéologique des hommes. La récriture établit un vaste réseau ramifié et subtil où l’intertextualité s’avère d’une grande richesse, bien au-delà de la simple identification des protagonistes. Mais l’auteur s’émancipe également pour questionner les religions juive et chrétienne dans leur filiation et s’interroger sur la responsabilité de l’homme et sur l’idéal de fraternité.
Complete list of metadata

https://hal-univ-artois.archives-ouvertes.fr/hal-03770164
Contributor : Aliénor Delmare Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, September 6, 2022 - 11:15:38 AM
Last modification on : Wednesday, September 7, 2022 - 3:46:18 AM

Identifiers

Citation

Jean-Marc Vercruysse. L’Enfant de Noé d’Éric-Emmanuel Schmitt. Un mythe venu de l’Est relu à l’Ouest de la guerre. PHILOLOGIA MEDIANA, Faculty of Philosophy, University of Nis, 2020, 12 (12), pp. 37-50. ⟨10.46630/phm.12.2020.01⟩. ⟨hal-03770164⟩

Share

Metrics

Record views

3