Skip to Main content Skip to Navigation
Directions of work or proceedings

Filmer la classe

Résumé : Filmer la classe, qu’il s’agisse d’un documentaire, d’une œuvre de cinéma, d’une série télévisée, c’est mettre en scène un groupe d’enfants pour créer finalement un objet social autant que filmique. La palme d’or obtenue en 2008 par le film de Laurent Cantet, Entre les murs, en est l’illustration : qu’a-t-on récompensé à Cannes ? Filmer la classe, c’est tout autant raconter une histoire que tenir un discours sur l’école et porter un regard sur les modes de socialisation dans l’enfance, relations entre condisciples, relations avec le monde adulte incarné par l’enseignant. Mais si le huis-clos scolaire est de retour sur les écrans, il n’est pas un thème récent, et il représente une tradition française tout au long du XXe siècle, illustrée dès les années 30, et dont notre dossier reconstitue quelques étapes marquantes liées au développement de l’éducation nouvelle. Après 1968, la représentation de la classe s’introduit dans plusieurs comédies populaires en même temps que dans un discours et une imagerie libertaires. Dans le même temps, quelques cinéastes imprégnés d’autres cultures, comme Kiarostami ou Ruggia, proposent des films qui semblent un écho à des préoccupations qui ne désertent jamais la classe, lieu de transmission de valeurs, et de réflexion sur la citoyenneté, finalement la grande affaire de l’école.
Document type :
Directions of work or proceedings
Complete list of metadata

https://hal-univ-artois.archives-ouvertes.fr/hal-03702042
Contributor : Aliénor Delmare Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, June 22, 2022 - 4:48:36 PM
Last modification on : Thursday, June 23, 2022 - 3:44:41 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03702042, version 1

Citation

Christine Prevost. Filmer la classe. Cahiers Robinson, n°33, 200 p., 2013. ⟨hal-03702042⟩

Share

Metrics

Record views

0