Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La gourmandise, une passion de l'enfance ?

Résumé : La gourmandise figure en bonne place dans le conte moral adressé à la jeunesse car ce défaut présente l’avantage d’être le plus proche de l’enfance et de soutenir un discours sur le contrôle de soi. Mais pour en montrer les méfaits, les auteurs sont amenés à inventer des situations souvent saugrenues ou à évoquer avec complaisance des matières peu ragoûtantes. Ces dérangements intestinaux semblent une punition suffisante pour les enfants de bonne famille, alors que la gourmandise est plus grave pour l’enfant pauvre, invité à la sobriété. Celle-ci n’est pas de mise dans l’oeuvre de la comtesse de Ségur où les déconvenues de Sophie, en définitive traitées avec indulgence, voisinent avec des banquets pantagruéliques. Au fil du temps, la gourmandise perd son caractère de péché pour être associée à l’acte de lecture lui-même puisque tous ces petits gourmands ont droit à de beaux livres sur la gourmandise.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-univ-artois.archives-ouvertes.fr/hal-03666381
Contributor : Pauline Canva Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, May 12, 2022 - 1:51:34 PM
Last modification on : Friday, May 13, 2022 - 3:33:41 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03666381, version 1

Citation

Francis Marcoin. La gourmandise, une passion de l'enfance ?. Romantisme : la revue du dix-neuvième siècle, Armand Colin, 2019, La Gourmandise, n°186, pp.60-69. ⟨hal-03666381⟩

Share

Metrics

Record views

5