Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

La cohabitation des figures animées et inanimées dans les écritures : une réponse du drame contemporain à la vocation muette du langage ?

Résumé : Dans le drame contemporain, et sans que celui-ci ait nécessairement l’art de la marionnette pour visée, des corps vivants peuvent entretenir une forme de promiscuité avec des figures inanimées – marionnettes, poupées, pantins, ombres –, que ces figures restent à l’état inerte, mutiques, qu’on s’adresse ou non à elles ou qu’elles soient brusquement saisies par un discours qui les constitue en sujets autonomes. Cette cohabitation se manifeste de manière particulière quand la voix s’exténue ou menace de s’éteindre, quand le corps vivant s’épuise, voire se meurt et/ou est déjà mort, quand la parole aussi est impossible ou refusée, dès lors, en somme que « l’expropriation du langage est le sujet du langage » , pour reprendre les mots de Giorgio Agamben lorsqu’il nomme « enfance » la vocation muette du langage.
Complete list of metadata

https://hal-univ-artois.archives-ouvertes.fr/hal-03427371
Contributor : Sandrine Le Pors Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Saturday, November 13, 2021 - 5:52:41 PM
Last modification on : Friday, November 26, 2021 - 7:53:13 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03427371, version 1

Citation

Sandrine Le Pors. La cohabitation des figures animées et inanimées dans les écritures : une réponse du drame contemporain à la vocation muette du langage ?. L’écriture littéraire pour marionnettes en Europe de l’Ouest (17e-21e siècles), Didier Plassard, Oct 2021, Montpellier, France. ⟨hal-03427371⟩

Share

Metrics

Record views

38